Filières: Multi filières - Région: France

Les calculs de "l'euro alimentaire" montrent qu'en se diffusant de proche en proche dans toute l'économie, 100 € de dépense alimentaire nationale génèrent 61,7 € de valeur ajoutée, c'est-à-dire de rémunération brute du travail et du capital, dont 8,4 € dans l'agriculture française et 53,3 € dans les autres branches, principalement le commerce, les services et les IAA. Il s'y ajoute 28 € d'importations et 9,3 € de taxes (résultats 2011).

La part de l'agriculture résulte structurellement du caractère de plus en plus transformé des aliments et de la croissance de leur contenu en services et activités de commerce.

Mais d'une année sur l'autre, le partage est déterminé par le rapport des prix entre l'agriculture et ses intrants.

En termes de production, et non plus de valeur ajoutée, la satisfaction de 100 € de demande alimentaire nationale nécessite 20,2 € de produits agricoles français (toujours en 2011).

Globalement, la demande alimentaire domestique génère près de 2 millions d'emplois en France, dont un peu moins de 400 000 dans l'agriculture.

Auteur: Jean-Pierre Butault (INRA) et Philippe Boyer (Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires) - Source: Observatoire - Date de parution: 15/10/2015 - Date de mise en ligne: 15/10/2015 - Editeur: OFPM - Ouvrage: Présentation

Filières: Multi filières, Viande bovine - Région: France

Présentation de l'Observatoire.

Auteur: OFPM - Source: Observatoire - Date de parution: 14/10/2015 - Date de mise en ligne: 15/10/2015 - Editeur: OFPM - Ouvrage: Présentation

Filières: Porc - jambon, Porc frais, Viande porcine - Région: France

Le comportement alimentaire des français est en pleine évolution : attentes fortes sur les questions de santé, recherche de produits pratiques et faciles à consommer, impact d’un pouvoir d’achat sous pression...
Dans l’univers des produits animaux, les substitutions peuvent être nombreuses, entre produits d’espèces différentes, entre morceaux, entre types de marques, entre circuits de commercialisation. Parmi les différents déterminants de la consommation, le prix occupe une place importante dans le choix des consommateurs.

Une étude économétrique, basée sur des données du panel Kantar Worldpanel de l’année 2010, a été conduite par le GREMAQ (Groupe de Recherche en Economie Mathématique et Quantitative) et l’IFIP (Institut du Porc) pour aborder la question des substitutions entre viandes, en se centrant sur le porc frais. L’objectif est d’observer comment les achats des ménages changent face à une variation du niveau du prix d’un produit, toutes choses égales par ailleurs (en prenant l’hypothèse que les prix des autres produits ne varient pas). Vers quels autres produits reportent-ils alors leurs achats en cas de renchérissement ?

Auteur: Vincent Legendre (IFIP - Institut du porc) - Source: Autres - Date de parution: 08/10/2015 - Date de mise en ligne: 15/10/2015 - Editeur: OFPM - Ouvrage: Présentation

Filières: Multi filières - Région: France

En 2011, 100 € de dépenses alimentaires ont nécessité une production agricole de 20,2 €, des importations d’aliments de 14,4 € et une création de valeur de 56,1 € en aval de l’agriculture. S’y est ajouté 9,3 € de taxes. En termes de valeurs ajoutées, l’agriculture a reçu 8,4 €, les IAA 13,2 €, les autres industries 3,2 €, le commerce, le transport et les autres services près de 37 €. Les importations totales (aliments et consommations intermédiaires) représentent 30°€.

Auteur: Philippe Boyer - Source: Observatoire - Date de parution: 08/10/2015 - Date de mise en ligne: 15/10/2015 - Editeur: OFPM - Ouvrage: Lettre de L'OBSERVATOIRE

Filières: Fruits et légumes, Multi filières, Porc frais - Région: France

Communiqué de presse sur les 1ers entretiens de l'observatoire, le 8 octobre 2015. ELasticités prix dans la viande porcine. Marché de la banane. EUro alimentaire.

Auteur: OFPM - Source: Observatoire - Date de parution: 08/10/2015 - Date de mise en ligne: 22/10/2015 - Editeur: OFPM - Ouvrage: Communiqué de presse

Pages